Fin d’année 2018 à l’UMR Eco&Sols

21 décembre 2018 Comme chaque année depuis la création…

COP 24 Convention climat, Interview RFI

Intervention de JL Chotte dans l’émission « c’est pas…

« Expérimenter c’est imaginer »

« Nietzsche »

Depuis les années 80, la population mondiale a connu une croissance de plus de 1,7 milliards d’habitants. Même si le bien être de l’Homme s’est accru, il y a encore plus d’1 milliards de pauvres qui manquent des services essentiels à leur bien-être, les rendant vulnérables. Cette augmentation va se poursuivre. Un tel accroissement pèse sur la demande en ressources et participe aux changements environnementaux.

Mes travaux de recherche menés depuis 1988, date de mon recrutement à l’ORSTOM devenu IRD se sont inscrits dans les stratégies de lutte contre l’insécurité alimentaire des petites agricultures des pays en voie de développement et dans la maîtrise de l’empreinte environnementale de l’impact des pratiques agricoles.

Ces travaux ont porté sur l’étude des processus écologiques de décomposition des matières organiques. Ils concernent les processus qui déterminent les flux d’azote (un nutriment essentiel des plantes mais aussi un puissant gaz à effet de serre) et les flux de carbone. L’expérimentation en milieu paysans et au laboratoire ont guidé ces travaux constamment réalisés en partenariat.